D'un Acteur, l'Autre

Production et diffusion de spectacles

00 33 (0)1 69 49 32 09

00 33 (0)6 81 91 45 08

JAZZY POPPINS

CONTE MUSICAL

Durée : 50 à 75 minutes

Pour tous publics à partir de 5 ans

D'après le roman de P.L. Travers, le film de Walt Disney et l'album "Duke Ellington plays Mary Poppins"


- Distribution :

Sophie Kaufmann (chanteuse-comédienne)

Fabien Ruiz : claquettiste invité (chorégraphe et coach du film "The Artist")

Laurent Mignard - Duke Orchestra


- 16 musiciens

• saxes et clarinettes : Didier Desbois, Aurélie Tropez, Fred Couderc, Carl Schlosser, Philippe

  Chagne

• trompettes : Claude Egea, Sylvain Gontard, Jérôme Etcheberry, Richard Blanchet

• trombones : Nicolas Grymonprez, Michaël Ballue, Jerry Edwards

• piano : Philippe Milanta

• contrebasse : Bruno Rousselet

• batterie : Julie Saury

• direction - animation : Laurent Mignard

• Musiques et paroles : Richard M. et Robert P. Sherman

• Arrangements : Duke Ellington, Billy Strayhorn

• Transcription et adaptation : Laurent Mignard

• Mise en espace : Hervé Devolder (Molière du spectacle musical 2016 pour "Les Fiancés de

  Loches")

• Décor : Francis Dufour

• Costumes : Marie-Gabrielle Gérémia (costumière de la Comédie Française)

TEASER

       Dossier       

Fiche

     technique     

Prochaines

représentations

Captation complète sur demande

Le spectacle "Jazzy Poppins" permet de nombreuses actions d'éducation,

qui feront l'objet d'un dossier pédagogique à disposition des enseignants

(détail des actions pédagogiques proposées à découvrir dans le dossier global)

Historique du Duke Orchestra

Fondé en 2003 par Laurent Mignard pour interpréter le « Duke Ellington Sacred Concert » en l’église Saint Sulpice, le Duke Orchestra s’est rapidement imposé comme le meilleur ambassadeur de l'œuvre de Duke Ellington. Soutenu par le Duke Ellington For The Arts, il est plébiscité par les spécialistes, la presse, et les musiciens. L'engagement est fidèle, créatif, et résolument tourné vers un large public sur les plus grandes scènes : Radio France, théâtre du Châtelet, Olympia Paris, Théâtre du Gymnase, l’Européen, Le Palace, l’Alhambra, Jazz à Vienne, Jazz sous les Pommiers, Beyrouth (Liban Jazz), Cork (Guiness Jazz Festival), Shanghai Spring Festival, Beijing Opera, églises et cathédrales (La Madeleine, Lille, Rennes, Toulouse, Aix-en-Provence, Lyon, Nîmes), Jazz à Saint-Germain-des-prés / Saint Sulpice, Festival Radio France et Montpellier, Opéra de Limoges, Fondation Maeght …

Les quatre albums du Duke Orchestra ont été encensés par la presse, notamment le CD/DVD « Duke Ellington Sacred Concert – le tour des cathédrales » paru en 2015. En 2018, Laurent Mignard crée le spectacle « Jazzy Poppins », soutenu par l’album éponyme. A la rencontre du jeune public, il s’agit pour le Duke Orchestra d’écrire une nouvelle page pour diffuser l’esprit et l’oeuvre du maestro auprès du plus grand nombre.


L'adaptation

En 1934, Pamela Lyndon Travers publie son premier roman, Mary Poppins.

Lorsque les filles de Walt Disney le supplient d'adapter au cinéma leur livre préféré, celui-ci leur fait une promesse qu'il mettra 20 ans à tenir !

En 1964, quelques jours après la sortie du film, Duke Ellington enregistre l'album "Duke Ellington plays Mary Poppins", encensé par le public et la critique.

Le regard d'Ellington sur Mary Poppins n'ayant jamais été mis en scène, Laurent Mignard Duke Orchestra en propose une lecture originale.

Extraits de presse :

• « Une rencontre magique entre le jazz et le conte musical : un enchantement ! » TSF Jazz


• « Un conte musical à découvrir : une belle occasion de réentendre les chansons en version française et d'apprécier les orchestrations de Duke Ellington et Billy Strayhorn. Un excellent concert, en forme d'initiation au jazz pour toute la famille, dans le joyeux sillage de Mary» Télérama


• « Magique ! » Radio Classique


• « Mary Poppins en version jazz avec quinze personnages de ramoneurs musiciens de haut vol, des solos inspirés, des textes en français, un numéro de claquettes, et, la lecture discrètement philosophique et tout à fait percutante que le chef d’orchestre, qui s’improvise comique, fait de ce conte… Mieux vaut ne pas attendre que le vent tourne… » Politis


• « Pour la 1ère fois les chansons en français sur des versions jazz » La Terrasse


• « Sophie Kaufmann pétille de charme et de fraîcheur tandis que Laurent Mignard et son orchestre (dont une impressionnante section de cuivres) font vibrer le public » Regards en Coulisse


• « Mon grand-père aurait été conquis par la magie de la direction de cet orchestre par M. Mignard » Mercedes Ellington